Navigation Menu+



Sels de Schuessler

 Historique

C’est en 1873 que le Docteur SCHUESSLER dans son livre “ Abrégé de thérapeutique Biochimique” désigna sa méthode par le terme de Biochimie.

“Les tissus sont malades parce que les cellules qui les constituent ne contiennent plus dans les proportions requises les substances minérales qui entrent dans leur constitution.

Par l’apport progressif et à faibles doses de ces substances, il sera permis aux cellules de refaire leur structure et de recouvrir à nouveau leur vitalité”.

Schuessler s’était basé :

a/ sur les travaux de WESSBERGE

“ Si l’on immerge des fragments de tissus nerveux dans les solutions d’un même sel, mais de concentrations croissantes on observe les deux importants résultats que voici :

– 1° Plus la dose de sel en solution est faible, plus l’assimilation est rapide et accentuée.

– 2° quand la quantité de sel s’élève à une certaine proportion, le phénomène s’inverse : au lieu de s’imbiber le tissu immergé se rétracte, diminue de poids et se putréfie rapidement”.

b/ sur la méthodologie homéopathique

Pour préparer ses sels à des dilutions convenables et à doses répétées.

Préparation et administration

La méthode est la trituration du minéral avec neuf parties égales en poids de lactose.

On obtient ainsi la première trituration décimale.

Un gramme de cette préparation est mélangé avec 9 grammes de lactose puis porphyrisé pour obtenir la deuxième décimale : une 2 D et ainsi de suite.

Le Docteur Schuessler et ses élèves ont employé la 6 D soit 1/1.000. 000 de substance originale.

La dose est de deux mesurettes à la fois, en général trois à quatre fois par jour.

Dans certains cas aigus les prises sont rapprochées jusqu’à sédation puis espacées au fur et à mesure de l’amélioration.

Par commodité, les sels sont souvent sous formes de comprimés ; deux comprimés constituent une dose.

Il est conseillé de les prendre une 1/2 heure avant au moins ou une heure après les repas.

Si plusieurs sels sont indiqués, on peut alterner les prises soit au cours de la même journée, soit lorsque le nombre est trop élevé, d’un jour à l’autre.

Il n’y a pas de risque de surdosage, l’organisme évacuant les quantités non nécessaires

Les remèdes tissulaires du Docteur Schuessler, plus connus sous le nom de Sels de Schuessler sont au nombre de 12 :

Calcarea fluorica Poudre fluo-calcique
Calcarea phosphorica Poudre phosphate calcique
Calcarea sulfuricum Poudre sulfatée calcique
Ferrum phosphorica Poudre phosphate ferrique
Kalium muriaticum Poudre chlorurée potassique
Kalium phosphoricum Poudre  phosphate potassique
Kalium sulfuricum Poudre sulfatée potassique
Magnésia phosphoricum Poudre phosphate magnésienne
Natrum muriaticum Poudre chlorure sodique
Natrum phosphoricum Poudre phosphate sodique
Natrum sulfuricum Poudre sulfatée sodique
Silicea Poudre silicique

CALCAREA FLUORICA

Le tissu conjonctif déficient.

Il donne la dureté et la solidité à l’os et aux dents.

Le sujet Calcarea fluorica est aggravé par le froid humide et amélioré par le chaud.

Il a des rides entre la racine du nez et l’angle intérieur des yeux, des rides en éventail et parfois sur les paupières supérieures.

Il a des ombres rouges, noires ou rouges brunes, sur le visage, (plus particulièrement entre l’oeil et le nez) qui le différencie de Ferrum phosphorica.

S’il fait une crise d’élimination, elle se fait sous formes de bulles au goût de châtaigne qui ressemblent à de la graisse de millet ou à de l’amidon cuit

Dentaire

Asymétrie faciale, voûte palatine ogivale, mâchoire débordante l’une sur l’autre.

Mauvaise implantation des dents qui sont petites et tendance au relâchement des tissus de soutien.

Sécheresse de la bouche.

Associé à calcarea phosphorica il favorisera l’éruption des dents de lait chez le nourrisson

Induration de la langue.

Indications pratiques

Remède des tissus conjonctifs déficients, ptoses viscérales, laxicité ligamentaire ( entorse, luxations répétitives, pied plat).

Périoste : exostose

Induration des tissus: fibromes utérins, sein

CALCAREA PHOS

Le tissus osseux : il donne la dureté et la solidité à l’os et aux dents;

Le phosphate de chaux est l’élément le plus important en masse dans l’organisme, ( 60 à 80 % dans les cendres de l’os calcifié)

Le sujet calcarea phos. est pâle, a un aspect cireux

( de poupée de cire) surtout devant les oreilles.

S’il a un aspect de fromage  : nous sommes en présence d’un manque de calcarea phos.. et de Kali.. mur.

Il est sensible au froid. Il transpire facilement, recherche la chaleur sèche. Il craint les courants d’air. Il manque “ de sang dans les veines”. Il a les extrémités froides présentant des fourmillements et des engourdissements. Il a le désir d’aliments relevés.

Facilement des maux de tête. Il doit réfléchir longtemps ou se concentrer.

Dentaire

  • Palais ogival
  • Gencive décolorée
  • Dents: longues , jaunes, croissant lentement, se cariant facilement , se déchaussant
  • Fièvre de la dentition avec spasmes convulsifs ( Ferrum; phos. ), alternance de diarrhée et feux de dents
  • Calcul des glandes salivaires

Indications pratiques

Reconstituant et fortifiant de premier ordre

C’est avant tout un remède des enfants: suture tardive des fontanelles, éruption difficile des dents , rachitisme, anémie.

Remède des tissus osseux : déminéralisation, fracture, rachitisme, suppuration osseuses

Crampe, fourmillement

Affections  des muqueuses, des voies respiratoires aiguës et chroniques.

Ptoses viscérales , flatulence.

Insomnie

Coeur qui bat trop fort

CALCAREA SULFURICUM

Ne figurant pas dans la composition des tissus, le Dr Schussler l’abandonna par la suite pour le remplacer soit par natrum phos. soit par Silicea.

Il est cependant dans la bile.

Le sujet calacarea sulf. a la peau malsaine, jaune grasse  et de l’acné pustulant sur le visage

Remède de la suppuration : et plus particulièrement des suppurations prolongées:

Le pus est jaunâtre, épais, grumeleux comme du soufre, les sécrétions sont irritantes.

Les abcès sont fluants avec irritation des orifices de sortie.

Les fistules donnent un pus jaune épais

Dentaire

Langue : enduit semblable à de l’argile jaune à la base

Indications pratiques

Suppuration quelque soit le siège

Catarrhes de toutes les muqueuses: sinusite

Angine

FERRUM PHOSPHORICUM

Il se trouve surtout dans les globules rouges, les organes hématopoïétiques, les villosités intestinales et dans les muscles.

Il donne du tonus au sang, la tension aux vaisseaux, régularise  et répartit le sang

Le sujet ferrum phos.. a le visage pâle qui se colore au moindre effort et à la moindre contrariété. Le teint devient facilement rose ou jaune au niveau des tempes.

( la coloration rose rouge est surtout une indication de Mg)

Le teint est jaunâtre mais plus souvent rouge foncé par afflux de sang.

La sclérotique de l’oeil est bleuâtre. ( ce qui doit d’aillleurs faire penser à des toxines )

Ombre à l’angle int. des yeux ; bleue, bleue noir, gris noir Lorsqu’il y a fièvre l’ombre s’accentue puis s’efface remplacée par

la rougeur au front et au joues

Si la couleur est rouge bleuâtre : carence de Fe et Mg

Dentaire

Les douleurs sont battantes, pulsatives, augmentées par le mouvement ,  la chaleur ; diminunées par le froid et les boissons froides.

Elles s’accompagnent souvent de rougeur et de chaleur aux joues.

Fièvre de la dentition avec spasmes convulsifs ( calc.. phos.. )

Gingivite : rougeur, chaleur, sécheresse, douleur vive

Indications pratiques

Remède d’urgence: hémostatique, analgésique, fébrifuge

Toutes les inflammations dans leur phase débutante (tant qu’aucun autre symptôme ne surgit.)

1° phase inflammation sans exsudation= ferrum phos.

2° “        “ exsudation épaisse et blanchâtre = Kalium mur.

3° “         “sécrétions: abondantes, douces , jaunâtre = Kalium  sulf

Évite les épanchements sanguins et séreux dans contusions, luxations, foulures

3° “         “sécrétions: abondantes, douces , jaunâtre = Kalium  sulf

KALIUM MURIATICUM

Son manque détermine des exsudations fibrineuses et des engorgements ganglionnaires.

Le sujet Kali.. mur. est un hypocondriaque asthénique incapable d’un effort soutenu.

En cas de carence minime nous observons un trait laiteux, bleuté qui commence  à la paupière inf..

Il est  aggravé  par les aliments gras, les mets épicés le mouvement, la chaleur du lit . Il est amélioré par les boissons froides

Dentaire

Langue : enduit  blanc au gris à la base.

Bouche : éruptions tout autour

Production au niveau des muqueuses d’un phlegmon  blanc épais, secondaire à des desquamations furfuracées.

Indications pratiques

Remède d’accompagnement par suite de son action antiseptique et anti-infectieuse.

2°stade de l’inflammation avec exsudation épaisse et blanchâtre d’élimination difficile qu’il fluidifie, dissout et résorbe

Remède des auto-intoxications vaccinales ou médicamenteuse ( avec  Silicea) , du vieillissement.

KALIUM PHOSPHORICUM

La cellule nerveuse

Il permet  l’élimination des déchets de la cellule qui se meurt par intoxication.

Le sujet kali-phos est un grand déprimé, anxieux

Sa face est de couleur grise cendre avec le  début au menton

Dentaire

Claquement nerveux des dents

Douleur dentaire alternant avec douleur front

Gencive saignante avec présence d’une ligne rouge brillante sur le bord en cas d’épilepsie

Grince les dents la nuit

Haleine fétide, nauséabonde , putride notamment le matin

Langue : enduit brunâtre comme de la moutarde, blanc, avec la pointe rouge collée au palais ,principalement le matin

Palais strié, impression d’être enduit de graisse

Indications pratiques

Suite d’excès sexuels, de grande peur, de vexations.

Remède de la cellule nerveuse : angoisse , dépression,insomnie, migraine, vertige, troubles de la mémoire.

Peut augmenter la durée de vie

Fièvre dépassant 39° ( avant 39° Ferrum phos )

Préparation aux examens : kali. phos. + magnésia phos.

KALIUM SULFURICUM

Epiderme et muqueuse

C’est un Kali-phos encore aggravé : le gris devient brun noir.

Succession rapide de dépression et d’excitation.

Amélioration par l’air frais, en plein air,  aggravé par la chaleur, dans la chambre, le soir

Dentaire

3° Stade de l’inflammation : les secrétions sont de couleur jaune ( soufre),  douces et abondantes.

Evacuation des cellules usées.

Indications pratiques

Suite de : suppression d’éruption

C’est le minéral amplifié de Pulsatilla

3° Stade de l’inflammation : évacuation des cellules usées.

Les secrétions sont de couleur soufre,  douces et abondantes

MAGNESIA PHOSPHORICUM

L’aspirine de l’homéopathe

Il mobilise les éléments des cellules, libérant les produits hors d’usage, ou décomposés ou toxique.( Shuessler) = élimine l’azote volatil dans la désintégration du métabolisme basal  ( gaz qui s’échappe dans les intestins sans amélioration) Son manque donne des douleurs vives et des spasmes dans les nerfs et les muscles.

Le malade magnésia phos. est épuisé souffrant de troubles spasmodiques, de douleur fulgurante ( éclair du magnésium) suivant un trajet nerveux, de crampes amélioré par la pression et la chaleur ou de convulsions .

Il a comme une pièce de monnaie de couleur framboise sur le bas de la joue

Il est aggravé par le froid ( boisson , courant d’air), le toucher, le mouvement; amélioré par la chaleur

Dentaire

– A.T.M. : contactions douloureuse avec secousses d’avant en arrière.

– Calcul des glandes salivaires

– Carie prévention avec : + calcarea phos. +calcarea fluor + silicea

– Convulsion infantile à la dentition

– Trismus

– Langue :

nette chargée si diarrhée rouge brillante brillante avec sensation de crudité dans la bouche, endolissement du côté gauche, cuisson comme une plaie à vif

Indications pratiques

Remède de la plaque motrice : dystonie, maux spasmodique et agitation int.: activité réduite des muscles de l’intestin . convulsion , colique de la  vésicule biliaire .

Remède préventif de la tuberculose pulmonaire

Donné avant les examens avec Kali-phos.

NATRUM MURIATICUM

Le chronique d’Ignatia

Il sauvegarde la morphologie cellulaire en maintenant la pression osmotique et la concentration cellulaire global. Il règle l’équilibre acide-base et provoque la formation de nouvelles cellules ( inverse de Natrum sulf.)

Signe de carence :

– de longue date : visage boursoufflé ( ailes du nez , joues)

– rare : sous la partie ciliée de la paupière présence d’un trait d’1 mm fin graisseux d’aspect gélatineux qui s’élargit vers l’extérieur.

Spécificité : mucosité. Dépôt clair vitreux , crachat mousseux

Physique : décharné à la partie sup , le cou, culotte de cheval

Lèvre gonflée avec incisure médiane

Il est triste mélancolique, insensible à toute tentative de consolation. Il aime la solitude, perd la mémoire, prend froid facilement

Aversion pour la société

Désir de sel

Aversion pour les aliments gras

larmoiement facilement à l’air et au vent

Fatigue douloureuse lombaire

Ecoulement limpide ( sinusite)

Dentaire

Langue: en carte de géographie  , ou rouge brillant avec des bulles de salive sur le bord, sensation d’un cheveu sur la langue

Aphte – herpès

Indications pratiques

Pompe à sodium ; remède de l’osmolarité amaigrissemnt de la partie haute et cellulite du bassin . Constipation ( selles sèches)

Fortifiant, reconstituant, antianémique ( avec froid des mains, des pieds, de la colonne vertébrale)

NATRUM PHOSPHORICUM

Action sur l’équilibre acido-alcalin; Le dysfonctionnement amène :

– l’hyperacidité des humeurs ( urine, sueur , diarrhée, vomissement)

– l ’augmentation de l’acide lactique

natrum phos. transforme l’ acide lactique qui prend naissance pendant le travail musculaire en  ac. carbonique qui sera expulsé par la respiration;

La carence amène la précipitation d’acide urique

– de longue durée : sentiment de vieillesse

Neutralise les graisses dans la vésicule biliaire

C’est un anxieux déprimé . Cet hépatique aux digestions lentes se plaint d’aigreurs. Il a peur du moindre courant d’air, car il  a la sensation d’avoir froid quand la température est normale.

L’excès  d ‘acide urique par manque de natrum phos. est la cause de cette prédisposition aux refroidissements, de la transpiration excessive des pieds et des aisselles par laquelle l’organisme essaye de se débarrasser d’un poison

Physique

Transpiration graisseuse, brillant, gras qui ne part pas en se lavant > besoin de se laver souvent

Dentaire

Langue:

– enduit jaune d’or, ( et voile du palais)

– crémeux à la base; vésicules au bout

– sensation de chaleur

Indications pratiques

Remède de l’hyperactivité lactique > gastralgie,( brûlure de l’estomac alors que natrum mur. est la brûlure de l’oesophage) colopathie ac., rhumatisme de surcharge , goutte +++

Eliminerait la cause de la suppuration.

NATRUM SULFURICUM

Troubles du métabolisme de l’eau intercellulaire et de l’excès d’hydratation tissulaire ( enlève l’eau)  à l’inverse de natrum mur. Il attire à soi l’eau libérée par la destruction des cellules pour la rejeter hors de l’organisme.

Le sujet natrum sulf. est plutôt bouffi, corpulent, apathique, lent, mélancolique avec des accès brusques de tristesse et des crises périodiques de manie surtout quand le temps change et qu’il pleut

Couleur rouge orange partant toujours des des ailes du nez vers la (les) joue (s) ( pensez à engelures du poivrot)

Couleur jaune vert n’importe où ( écoulement , langue ….) principalement à l’angle extérieur des yeux

Dentaire

– Calcul des glandes salivaires

-Bouche pâteuse, avec mucosités adhérentes de goût salé surtout au réveil

-Odontalgie aggravée par le chaud améliorée par le froid (air, boisson)

-Langue recouverte d’en enduit épais, gris verdâtre ou gris sale au jaune verdâtre surtout à la base ou en carte de géographie

– Palais : brûlure pendant les règles

Pointe de la langue douloureuse et brûlante (aphte)

Indications pratiques

Suite de traumatisme avec troubles psychiques

Remède des organes de drainage > surcharge, troubles hépatiques reconstruction et diminution du sucre (diabète), vésiculaire  sécrétion de bile > régularise G.I., arthrite ( par son action sur le foie)

SILICEA

“ Modificateur de la nutrition dont les effets primordiaux se rapportent au système nerveux, cérébro-spinal et à la végétation des os.” ( Farrington)

Physique de poupée de cire ( à différencier de calc. phos.), vernis en placage sur le bout du nez et angle extérieur des yeux.

Accommodation de la carence : pattes d’oie aux bord des yeux

Carence de longue durée : creux entre le toit du front et la paupière supérieure

Le manque de silice amène la paralysie, la diminution de la mobilité et de toutes les facultés.

Il est timide, craintif, nerveux, irascible, frileux le froid aggrave tous ses malaises que la chaleur améliore

Dentaire

– bouche sèche

– carie du collet

– glande salivaire : gonflement et induration ( surtout parotide)

– odontalgie avec douleurs lancinantes aggravées par les boissons  ou aliment trop froid ou trop chaud

– langue : sensation de cheveux, induration

– lèvre : supérieure gonflée, fendillée, sèche, squameuse

– menton : douleur dont le siège est profond

– pus s’éclaircissant :alternance  calcarea sulf. et silicea

Indications pratiques

Remède du système réticulo-endothélial défaillant, de l’épuisement physique et organique, de minéralisation ( peau, cheveux, ongle), maladie auto-immunitaire ;

Névralgie faciale avec battement, tiraillement, rougeur de la face pire par temps humide


Index thérapeutique dentaire

Les tissus sont malades parce que les cellules qui les constituent ne contiennent plus dans les proportions requises les substances minérales qui entrent dans leur constitution.

Par l’apport progressif et à faibles doses de ces substances, il sera permis aux cellules de refaire leur structure et de recouvrir à nouveau leur vitalité

Abcès

– ouvert : calcarea-sulf.

– pus s’éclaircissant : en alternance :  calcarea-sulf. et silicea.

– qui se vide mal et qui à tendance à se fistuler : silicea.

Aphte

– kali – mur : sécrétion blanchâtre, fluide.

– natrum mur. : ulcérations avec enduit gris sale

Calcul des glandes salivaires : calcarea-phos. / natrum-sulf. / magnésia phos

Carie

– Prévention : + calcarea-phos. + calcarea-fluor + silicea + magnésia-phos.

– chez la femme enceinte : plus précisément  calcarea-phos.

– carie du collet: silicea.

Dent sensible au contact

calcarea-fluor

Dentition (troubles de la dentition)

– Éruption difficile  des dents de lait chez le nourrisson : calc. -fluor + calc-phos.

– avec fièvre : ferrum-phos.

– convulsions, douleur intolérable : magnésia-phos.

– alternance de diarrhée et feux de dents : calcarea-phos

Écoulement  (sinusite)

vert :                 natrum-sulf.

jaune :              kali-sulf.

blanc :              kali-mur.

eau de roche :  natrum-mur.

Émail déficient ou absent

calc-fluor

Éruption difficile des dents de lait chez le nourrisson

calc.-fluor + calc-phos.

Fracture osseuse

calcarea-phos. Calcarea-fluor activent la  consolidation

Gingivite

calc-fluor

– exsudat blanchâtre : kali mur

– gencive gonflée sensible à l’air froid: silicea

– haleine (mauvaise) : kali-phos.

– muqueuse à vif : kali-sulf.

– rougeur, chaleur, sécheresse, douleur vive : ferrum phos.

Glande

– salivaire : gonflement et induration (surtout de la parotide):   silicea

Hémorragie

Prévention : calcarea-phos.

Herpès

natrum-mur.

Inflammation

-1° phase sans exsudation= ferrum-phos.

– 2°    “    exsudation épaisse et blanchâtre  = kalium-mur.

– 3°   “    sécrétions: abondantes, douces, jaunâtre   =  kali-sulf.

Langue

– brûlure

avec glossite : calcarea-sulf.

avec névralgie de type glossodynie: magnésia-phos.

– carte de géographie : natrum-mur.

– chargée si diarrhée : magnésia-phos

– endolissement du côté gauche, cuisson (impression de plaie à vif) : magnésia-phos

– enduit: gris verdâtre ou sale : natrum-sulf.

«          jaunâtre : kali-sulf.

– pointe   douloureuse et brûlante (aphte) : natrum-sulf.

– sensation de cheveux : natrum mur.

– induration : calcarea-fluor, silicea

– sensation de crudité dans la bouche : magnésia-phos.

Mucosités de goût salé

natrum-sulf.

Nourrisson

– douleur nocturne : ferrum-phos.

– éruption difficile  des dents de lait : calc-fluor + calc-phos.

– fièvre de la dentition avec spasmes convulsifs (calc-phos.)

– rage de dents avec fièvre : ferrum-phos.

– rage de dents sans fièvre : calcarea phos. et magnésia-phos.

Odontalgie

– douleurs lancinantes  aggravées par les boissons  ou  aliment trop froid ou trop chaud :  silicea

Pyorrhée

calcarea-fluor / ferrum phos. / kali-mur.

Pyorrhée sèche

calc-fluor

Sinusite

– En alternance  calcarea fluor + ferrum phos. + kali-mur.

– selon l’écoulement :

vert : natrum-sulf.

jaune : kali-sulf.

blanc : kali-mur.

eau de roche : natrum mur.

Sécheresse de la bouche

calc-fluor

– avec soif : natrum-mur.

Suppuration

Calcarea

– non spécifique : silicea (Schuessler)

– pus s’éclaircissant : alternance  calcarea sulf. et silicea

– élimine la cause : natrum phos.


VOIR AUSSI : Sinusite

Bibliographie

LES SELS BIOCHIMIQUES du Docteur SCHUESSLER  (1821- 1898)

– Boericke – Dewey. The Twelve Tissue Remedies of Schuessler, San Fanscico.1888
– Hickethier Kurt -Lehrbuch der Antlitz Diagnostik  Ed. L. Depke .Kemmenau – über Bad Ems
– Lernout H.M./ Terau M. Comment soigner par les Sels De Schuessler et par les Minéraux dilués et dynamisés. Ed . Maloine
– Richard A. Introduction à l’étude de la Biochimie du Docteur Schuessler. Ed. Lehning
– Meyer.  Die Biochemie Dr Med. Schuessler. Druck-u-Kommisonverlag Gerhard Stalling Okdenburg