Navigation Menu+



Implants

Une des questions  qui revient fréquemment sur le site est la suivante :

 Dois-je me faire poser des implants ?

Il y a des avantages certes, mais aussi des inconvénients.
Voyons les deux possibilités.

Les avantages pour le patient :

L’esthétique
Dans la vie d’aujourd’hui, chacun soigne son image pour être le plus beau : l’image que l’on donne, l’image que l’on reçoit à de plus en plus d’importance.
Encore faut-il faire la différence, entre une dent sur la face avant de la mâchoire à remplacer, ou une dent située à l’arrière.

Sans aucun doute, pour une dent du bloc incisif canin, je suis favorable à la mise en place d’un implant, mais pas à n’importe quelles conditions (voir ci-dessous).

La commodité
Il est plus agréable d’avoir un implant en bouche, plutôt qu’un dentier ou qu’une prothèse partielle.

Les avantages pour le dentiste :

Ne pas toucher d’autres dents
Si une seule dent manque, il n’est pas nécessaire de tailler d’autres dents, pour poser un bridge par exemple.

Le prix
L’implant est plus cher, que toutes autres propositions.
Certains dentistes auront tendance à le privilégier.

Les inconvénients  pour le patient :

Le coût
Même si certaines mutuelles prennent une partie en charge, le cout reste élevé.
Je vous conseille vivement de vous faire faire un devis chez plusieurs praticiens.

Le rejet
Il faut savoir que le corps peut considérer l’implant comme un corps étranger, et va tout faire pour l’éliminer. Les rejets d’implants ne sont pas exceptionnels.  Nous sommes alors en présence de lyse osseuse. Et il n’y a pas de moyen de remplacer la perte osseuse.

Les risques opératoires
La pose d’un implant reste une opération. Avec les voisinages des nerfs, des sinus, l’anesthésie et le contrôle bactériologique, il y a un facteur risque à prendre en compte.

Le choix des matériaux utilisés
Le support de l’implant peut être en titane. Ce dernier n’a aucune autorisation de mise sur le marché (AMA), et donc les fabricants ne sont pas obligés de communiquer sur les risques de son utilisation sur votre santé. Ils préfèrent parler de « totale biocompatibilité ». Vérifiez le matériel utilisé et votre allergie au titane par exemple !

Alors que faire ?

Je ne peux que vous donner quelques conseils de bonne intelligence.

Votre état de santé, et votre degré d’immunité doivent être pris en compte, avant de poser un implant. Plus vous êtes en bonne santé, plus vous aurez de chance à supporter l’implant. Si vous avez des troubles de santé, l’implant ne les résoudra pas, et peut même vous les renforcer.

Tous les dentistes ne sont pas des implantologues confirmés.
C’est une spécialisation qui demande connaissance, précision et expérience.
N’hésitez pas à consulter plusieurs dentistes, et ne confiez vos dents qu’à celui qui vous inspire le plus confiance.

Eviter les déplacements à l’étranger pour vous faire poser des implants.

Vous n’avez aucune garantie en cas de problèmes, et des difficultés à trouver un dentiste qui veuille bien reprendre le travail de son confrère étranger.

 

 

Questionnement :
Voici une radio qui montre que l’implant a pénétré dans l’apophyse zygomatique et l’apophyse ptérygoïde chez un patient.
20 après, il présente une sclérose en plaque.
Y a t-il une relation une relation de cause à effet ?

 

Ecoutez-vous !

Après avoir pris connaissance des avantages et des inconvénients, écoutez-vous !
Vous êtes votre meilleur conseiller et votre choix sera le bon !