Navigation Menu+




Décodage Biologique

LE LANGAGE DU CORPS

Soignez c’est d’abord éveiller

Toute maladie, mal être est une résultante logique dans l’univers biologique, d’un conflit que vit la personne, qu’il soit conscient ou pas.
Par exemple : la sclérose en plaque (SEP) qui est une maladie dégénérative, du système nerveux central.
En décodage biologique, cela donne un  conflit psychologique qui associe la dévalorisation et la notion de déplacement (verticalité) qui engendre la paralysie.
Le décodage biologique s’attache à déchiffrer l’origine du conflit biologique, qui se manifeste dans un corps, par une maladie ou un état dépressif.
L’origine peut se trouver, soit dans sa vie actuelle, soit dans sa période de conception ou de gestation, soit encore jusque dans les mémoires des ancêtres.
L’orient représente l’homme comme une calèche qui est l’image de notre corps physique qui parcourt le chemin de vie.

Ce chemin est en terre. Il  comporte

  • des trous, des bosses qui sont les heurts de la vie,
  • des ornières qui sont les schémas déjà existants que nous reprenons,
  • des fossés qui sont les limites à ne pas franchir.
  • des virages  qui empêchent la visibilité.

La calèche peut rencontrer de la brume, qui  représente des phases de notre vie, dans lesquelles nous sommes dans le brouillard.

Cette calèche est tirée par deux chevaux, l’un blanc, l’autre noir (le Yin et le Yang)

  • Ce sont les émotions qui gèrent notre vie, tantôt positives, tantôt négatives.
  • Le cocher est le mental, notre conscient.
  • Le passager de la calèche représente notre Guide intérieur. C’est lui qui dirige la calèche, ayant donné la destination.
    Si en cours de route quelque chose ne va pas, le passager (guide intérieur) va frapper à la vitre pour vous le signaler, soit sous forme de ressenti physiologique soit sous une forme psychologique (douleurs, mal être, etc…)

Et si cela ne suffit pas, les signaux iront en s’aggravant : traumatisme, maladie…

Le bio décodage abordé ce soir, consistera donc à

  • rechercher du sens à ce que nous vivons,
  • apprendre à retrouver le choc ou le conflit d’origine qui a provoqué la dysharmonie dans le corps physique, mental ou émotionnel,

pour déboucher sur un traitement efficace.

Il existe plein de professionnels de la santé qui se proposent de vous soigner. Mais la guérison est de votre fait.

Pour mieux comprendre, prenons quelques exemples très précis.

AUTRE DECODAGE : LE DOS

Le dos à bon dos

La nuque :

Plier la nuque c’est faire acte d’humilité.
C’est aussi reconnaître le divin.
La région cervicale est liée à ma façon de recevoir et de dire ce qui est vrai.

En ayant mal au cou,

  •  j’exprime l’existence d’un blocage entre ma tête et mon thorax.
  •  Je cache une vérité douloureuse à dire ou à me dire. Je me mens.

Cervicales :

  • Atlas- Axis : c’est la Porte des Dieux.

L’énergie monte  pour permettre de reconnaître le Divin.

  • 7° cervicale : Porte de bison. Porte des hommes

Reconnaît l’humanité et sa propre humanité

Les 7 cervicales sont :

Les 7 couleurs de l Arc en ciel, les 7 planètes visibles, les 7 chakras
La région dorsale haute est liée à ce que j’éprouve.

En ayant un point dans le dos à ce niveau, j’exprime une douleur concernant un lien affectif auquel je suis encore attachée.

Cette région exprime aussi combien j’en ai plein le dos, mon dos est plein de quoi ?
Cette région est aussi la partie haute de mon intérieur, ce qui est intérieur en moi.
C’est quelque part la Chambre haute où ma personnalité a rendez-vous avec mon âme.
La région dorsale basse est liée à ce que je contrôle.
Un point dans le dos à ce niveau traduit un événement que j’ai du mal à maîtriser.

Mais c’est aussi la région du tri des destinations des aliments, de ce que je dois garder, ou de me libérer.

Que faire de telle ou telle information, a-t-elle rempli son rôle et dois-je la laisser partir ou bien dois-je la retenir, la stocker ?

Cette démarche m’incite à voir, à entendre les liens qui se tissent, se défont, s’évacuent, se transforment en moi.

La région lombaire est liée à mon instinct, à ce que je désire instinctivement.

Un blocage lombaire traduit ma difficulté à vivre spontanément l’un de mes désirs. Il y a mon instinct et ce que je désire instinctivement. Puis il y a les conditions dans lesquelles je vis, l’éducation. Entre mon instinct et la réalité de ce que je peux décemment faire.

Je peux me trouver coincé.

La région sacrée est liée avec la partie la plus dure de l’être, les racines ancestrales, l’hérédité profonde dans la matière.

C’est aussi le  Sacré Home : la demeure de l’homme qui doit devenir sacré
C’est là que dort le serpent de la Kundalini : l’ouroboros.

AUTRE SUPPORT DE DECODAGE :

La latéralité

Prenons l’exemple du pouce.

Il symbolise la puissance, la force, ma capacité de prendre, mon besoin de pouvoir. Il sert à pousser, à juger, à presser, ainsi qu’a apprécier les actions des autres, et les nôtres.

– A Rome, pendant les combats de gladiateurs, l’empereur utilisait le pouce pour signifier sa sentence. S’il pointait le pouce vers le ciel le gladiateur avait la vie sauve.

Si le pouce était dirigé vers le sol, le verdict était la mort.

Entre temps, sa signification a évolué: cela va ou pas, c’est bien ou mal. Les enfants l’utilisent s’ils veulent souffler.

Mais le décodage du trouble ne sera pas le même, s’il se manifeste à droite ou à gauche.

Si un problème intervient sur le pouce droit, c’est notre être profond, qui nous pousse à l’action. Et la douleur nous y pousse.

Si c’est le pouce gauche qui est en cause, c’est le moment de passer à la réflexion.

Ce qui exprimé en Orient par les termes Yang (l’action) et le Yin (la pensée, l’intuition).

Et surtout, à ne pas confondre avec une mauvaise interprétation de la psychanalyse qui vous fera croire que le côté droit est en relation avec le père (ou une personne de sexe masculin) et le côté gauche avec la mère (ou une personne de sexe féminin).

– En chiromancie,  le pouce exprime la volonté, les pulsions de vitalité.

Si le pouce est long et dépasse la ligne d’insertion des doigts dans la paume, cela indique de l’autoritarisme. Le pouce court indique des gens soumis et facilement influençables.

VOYONS A PRÉSENT QUELQUES ARTICULATIONS

Genou :
Selon la symbolique :

« Dans la cérémonie d’initiation, ne découvrait-on pas, le genou gauche, pour rappeler que l’homme porte dans son propre corps l’angle d’équité de Pythagore. »[2]

C’est la même symbolique qui a été utilisé dans les cathédrales pour représenter l’initié.

C’est le cas, au portail St Laurent de la cathédrale de Strasbourg avec la statue de Melchior.[3]

Selon la médecine ayurvédique[4] :

A chaque fois que la personne est faible émotionnellement, l’articulation de genou est faible. La réciproque est aussi vraie, à chaque fois que le genou est faible, systématiquement la personne est faible émotionnellement.

Selon la bio-psychogénéalogie :

  • « Les ménisques représentent le sens caché « du besoin de concilier ».
  • Le ligament latéral interne du genou, représente le sens caché de faire de la reliance au sein de la famille ou du clan.
  • Le ligament croisé antérieur représente le sens caché du manque d’autorité (après abus d’autorité qui sélectionne le genou).

Par la suite, le manque profond affectif de reliance aux parents, sans pouvoir s’opposer à la décision, fait mémoire de dette. » [5]

Corrélations

Gestuelles :

  • Gratter le genou signifie « bonne chance ». Il augmenterait les chances de trouver un mari prochainement.
  • Empoigner ses genoux  signifie « je vais m’en aller » dans le sens que la personne est impatiente de s’en aller.

J’ai rencontré ce mouvement chez une anorexique qui assise prenait un genou entre les mains et le mettait en hauteur entre son interlocuteur et elle. Elle nous disait son désir de quitter le monde.

Certains auteurs dont Odoul, et Jacques Salomé mettent l’accent ente genou et je-nous (toi et moi), jeux-nous (épeler) et je noue (nouer).

Le Signifiant :

En mettant un genou à terre en tombant, le Christ se connecte à la Terre Mère, pour puiser la force en elle, pour pouvoir se relever.

La liberté qui est l’attribut de l’esprit par opposition au corps dont l’attribut est la limitation. Le genou se plie vers l’arrière. Le mouvement est limité vers l’avant.

Le genou :

  • se plie par humilité, déférence ou adoration.
  • Celui qui est adoubé chevalier met un pied à terre comme le prêtre plie son genou devant l’autel;
  • se plie pour monter les marches d’un escalier
  • se plier pour permettre l’élan
  •  il permet la souplesse.
  • se raidit et peut même se paralyser par colère ou insatisfaction : le méridien cœur n’apprécie pas ce qui se passe et ne fait plus circuler l’énergie.
  • se remplit d’eau quand les pensées deviennent obsessionnelles
  • il peut être douloureux simplement parce qu’il a été bridé trop longtemps et qu’il est temps d’avancer.
  • Selon Marguerite de Surany ; il existe au genou la « Porte des Orchidées: ce sont deux points d’acupuncture, situés à deux travers de doigts de chaque côté du 8 Foie ( à l’extrémité interne du pli de flexion du genou).

Hanche :

La hanche est reliée à la force : être ferme et fort, tenir pour vaincre ses peurs et les angoisses. C’est être dans l’énergie de l’action de la virilité pour l’homme et de la fertilité pour la femme.

Son rôle est de permettre d’avancer, pour la femme c’est  l’ouverture du bassin pour donner la vie pour soi et les autres et aussi l’accueillir

Elle vous permet  d’être ce que vous êtes sur votre  chemin d’initiation.

  •  Pour Marguerite de Surany[6] : « bloquée ou douloureuse, la hanche avertit que le plaisir sexuel n’est pas dans les normes …. C’est la Vésicule Biliaire qui bloque la hanche et la fait souffrir. Elle met un frein à une ardeur  intérieure mal dirigée. »

Exemple : « je fantasme sur une personne extérieure à mon couple. Je me sous-estime sexuellement, ce qui provoque en moi un manque d’appétit sexuel. Et j’ai toujours peur de ne pas satisfaire ma ou mon partenaire ».

  • Selon Michel Odoul[7] « des problèmes de hanches signifient que nos croyances les plus enfouies sur le rapport à la vie nous lâchent. Nous sommes en plein dans les notions de trahison ou d’abandon, que celles-ci soient de notre fait ou du fait de l’autre. »
  • Pour Jacques Martel (le grand dictionnaire des malaises et des maladies), en cas de problèmes de hanches, votre corps vous indique une certaine raideur, résistance, rigidité, qui vous demande à vivre dans un certain inconfort, face à une situation ou à une personne.

En cas d’arthrite à la hanche, il y a déséquilibre à l’intérieur de votre corps, car ne voulant pas imposer vos idées et votre personnalité, vous vous tournez vers la soumission.

La décalcification de la hanche vous indiquera que votre sécurité est ébranlée. Vous, vous sentez usé, impuissant avec un sentiment d’avoir beaucoup donné.

INFECTION – INFLAMMATION :

Selon Thorwald Dethlefsen /  Rüdiger Dahlke [1]: «  Toute infection est un conflit qui s’est incrusté dans le corps. C’est le corps qui l’autorise et les laisse entrer.

C’est la négation du problème, le refus de voir qui entraîne les symptômes maladifs.

Chaque maladie du corps physique expose symboliquement un problème que la conscience, en développant ses facultés fera mûrir »

Par exemple : l’infection dentaire responsable de troubles à distance

La première piste fut de rechercher une infection provenant d’un organe infecté, dont les microbes se propagent dans le corps pour se fixer sur organe cible, avec comme preuve la présence d’une signature microbienne identique.

Après la guerre, les américains participants convaincus de cette infection focale, mirent l’accent sur les dents non seulement en phase aigüe d’infection, mais sur toutes les dents dévitalisées.

En pratique :

Cela se concrétise :

  • sur des troubles de voisinage : en cas de sinusite chronique, la cause en sera souvent des dents dévitalisées molaires et prémolaires au maxillaire supérieur.
  • lors d’opération chirurgicale (transplantation d’organe, opération à cœur ouvert …) lorsque les praticiens demandent l’extraction de toutes les dents dévitalisées, ils constatent moins de suites post-opératoires.

En même temps, certains praticiens dont le Dr. Gleditsch ont mis en cause dans les sinusites les molaires du bas qui sont sans relation de voisinage, de connexions directes sanguines ou nerveuses.

Ce qui m’amène à vous proposer une autre niveau d’interprétation

En présence d’une infection, il faut se poser les questions suivantes :

  • quel est le conflit que je vis actuellement dans ma vie ?
  • quel est le conflit que je cherche à éviter ?
  • à quel problème ou quelle confrontation je refuse de faire face ?

Voici quelques maladies inflammatoires (en ite) faciles à repérer reliée à la colère, à la frustration : appendicite, arthrite, bronchite, colite, conjonctivite, cystite, gastro entérite, hépatite, laryngite, otite, phlébite, prostatite, tendinite, vaginite.

ET POUR FINIR

La Sinusite :

La sinusite est une infection des sinus de la face, reliée à l’impuissance face à une personne ou à une situation. Vous avez l’impression qu’il n’y a aucune issue possible, d’être dans une impasse.

Les bonnes questions à se poser ?

  • Qui avez-vous dans le nez ?
  •  Qui ne pouvez-vous plus sentir ?
  • Avez-vous la moutarde qui vous monte au nez ?
  • Pourquoi vous a-t-il résisté ?

Selon Marguerite de Surany[8]:  » Tout vous contrarie et les pensées sont en pleine agitation. Elles font naître une colère intérieure que les circonstances demandent de bloquer. Ainsi s’amasse de l’énergie négative, qui va enflammer les muqueuses des sinus de la face ».

Selon Louise L. Hay[9]

Irritation  à l’encontre d’une personne proche.

Selon Guinée Robert[10], d’après les travaux de Hamer, en cas de cancer du sinus :

C’est un conflit de puanteur.

En cas d’échec du traitement des sinusites maxillaires, le blocage peut être d’origine dentaire.

Il faudra alors consulter votre dentiste et vérifier toutes les dents dévitalisées de voisinage.

En cas d’aide au décodage, vous pourrez conseiller :

– de faire parler la personne d’elle,

– de lui montrer qu’elle n’a plus besoin de faire des compromis constamment.

– de se faire confiance pour savoir ce qui est bon pour elle

– d’accepter de la douceur dans sa vie.

CONCLUSION

« Le corps est un merveilleux messager, qui exprime ses maux, afin de nous révéler, nous découvrir, et mieux nous connaître ».   Dr Hamer

Le décodage biologique met en lumière que la maladie n’arrive pas en premier dans le corps physique.

La cause  du « mal a dit » se trouve dans le corps émotionnel, «  le mal pensé » dans le corps mental … Et si la cause n’est pas ramené à la conscience et traitée, elle va finir dans le corps physique sous forme de tensions, de douleurs et même de pathologies lourdes.

Pour se perfectionner, quelques ouvrages conseillés :

– D’accord avec mon corps ;  Louise L. Hay

(liste de quelques décodages)

– Dis moi où tu as mal, je te dirais pourquoi ? + le lexique de Michel Odoul (ok pour une utilisation courante)

– Le grand dictionnaire des malaises et maladies – Jacques Martel – (ok pour une utilisation courante + proposition de solutions)

– La clé vers l’autolibération – Christiane Beerlandt – (pour une utilisation plus poussée avec des rajouts spirituels)

– Le dictionnaire des codes biologiques des maladies  – Téligaté (la Bible)

« Si tu veux connaître tes pensées de la veille, regarde ton corps d’aujourd’hui.

Si tu veux savoir ce que sera ton corps demain, regarde tes pensées d’aujourd’hui.  «


[1] Un chemin vers la santé. Ed. Randin p.126

[2] Christian Jacq. Le message des constructeurs de cathédrales. p.116. Collection J’ai Lu

[3] Il n’y a pas encore si longtemps, les dames qui désiraient un enfant venaient caresser son genou dénudé.

[4] La science secrète des marmas. Kiran Vyas. Ed. Recto-Verseau p 65

[5] Hervé et Mireille Scala. Des ancêtres encombrants. p. 124. Ed. Le souffle d’or.

[6] Dictionnaire de Médecine Taoïste. Ed. Trédaniel

[7] Dis-moi où tu as mal. Je te dirai pourquoi. Les cris du corps sont les messages de l’ âme. Ed. Dervy Pg. 138

[8] Dictionnaire de Médecine Taoïste. Ed. Trédaniel p 464

[9] D’accord avec mon corps. Ed. p 82

[10] Les maladies mémoires de l’évolution. Vivez Soleil. Dr Robert Guinée

p 81 Compte d’auteur rue de le Rêche Terre 7-  Belgique – 5100 Daves

Conférence donnée à l’Atelier Sourcier Géobiologues d’Europe de Walbourg – Mars 2014